28/05/2009

1ÈRE NOBLE VÉRITÉ «3 NIVEAUX DE SOUFFRANCE»

 


 

 

1ÈRE NOBLE VÉRITÉ

«3 NIVEAUX DE SOUFFRANCE»

bouddha3

 


texte emprunté à se lien: http://questionsreponses.yahoo.qc.ca/question/index?qid=20080930150339AAQrIwt

religion_2011.jpg picture by xizanghaxiang2008

Il existe trois niveaux de souffrance, soit la souffrance physique, la nature provisoire de tout et la souffrance mentale.

La souffrance physique comprend la naissance, la maladie, le vieillesse et la mort.

La nature provisoire cause de la souffrance parce que toute chose est provisoire.

Finalement, la souffrance mentale, la pire souffrance, est le résultat de conditionnements et inspire la pensée négative, qui a une incidence sur tous les aspects de notre vie. Le corps, la parole et l'esprit peuvent refléter le résultat de la pensée négative. Le meurtre, le vol et l'exploitation représentent le résultat sur le corps; les mensonges, la violence verbale et le commérage, le résultat sur la parole, et l'ignorance, l'avidité et la colère représentent le résultat sur l'esprit .

 


 



AUTRES TEXTE EMPRUNTÉ PAR CE LIEN WIKIPÉDIA:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Quatre_nobles_v%C3%A9rit%C3%A9s#La_premi.C3.A8re_noble_v.C3.A9rit.C3.A9_:_Dukkha

 

religion_2020.jpg picture by xizanghaxiang2008

1. La première noble vérité enseigne que l'existence conditionnée, l'existence telle que nous la connaissons, est souffrance : la naissance est souffrance, la vieillesse est souffrance, la maladie est souffrance, la mort est souffrance, être uni à ce que l'on n'aime pas est souffrance, être séparé de ce que l'on aime est souffrance - et, finalement, les cinq agrégats d'attachement (à savoir la forme, la sensation, la perception, la volonté et la conscience) sont souffrance. Ce terme de souffrance est aussi utilement traduit par insatisfaction, puisqu'il désigne bien au-delà de la douleur physique.


religion_2016.jpg picture by xizanghaxiang2008

Dukkha est la première noble vérité enseignée par le Bouddha. Le mot pali DukkhaDuhkha en sanscrit) signifie souffrance ou douleur dans son sens courant. Il revêt cependant des significations plus philosophiques et plus étendues dans l'enseignement du Bouddha : celles d'imperfection, d'impermanence, de conflit, de vide et de non substantialité. Le terme pali dukkha est donc couramment employé, faute de traduction adéquate.

5H1000_bouddhisme_coree

La souffrance revêt trois aspects : la souffrance physique et mentale ; la souffrance causée par le changement ; la souffrance causée par le conditionnement. La souffrance imprègne tous les niveaux d'existence, des plus bas aux plus élevés, y compris ce que l'on tient habituellement pour des états agréables : "ce que l'homme ordinaire appelle bonheur, l'être éveillé l'appelle dukkha" (Samyutta Nikâya, 35, 136)

00:16 Écrit par Mimi dans Réflexion | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : bouddhisme |  Facebook |

Commentaires

Exceptionnel n'est pas le mots correcte pour décrire votre site, nous parie que vous avez encore du potentiel à fournir sur ce blogging, quoiqu'il en soit, nous vous remercie pour toutes ces partages.

Écrit par : match france honduras | 12/06/2014

Les commentaires sont fermés.