23/03/2009

LA MÉDITATION (D-L)

 

UN COMMENCEMENT...

livre

RÉSUMÉ d'extrait du livre "L'art de la compassion" Sa Sainteté LE DALAÏ-LAMA (de Nicholas Vreeland traduit de l'américain par Daniel Roche) ROBERT LAFFONT

 

 


     Voici deux méthodes de méditation; des techniques qui nous amènent à changer nos habitudes mentales afin de les transformer au mieux:

 

1422186555_small
 

La première analytique: elle nous permet de nous familiariser avec de nouvelles idées et attitudes mentales.

La secondes contemplative: concentrer l'esprit sur un objet particulier.

but46


Le but et la signification véritable à une méditation aura comme résulta de diminuer la force de nos veilles habitudes (voir listes de tags «afflictions» ou 5,6,7 mars), le cercle vicieux, pour en développer de nouvelles.

      POUR UN COMMENCEMENT:

     Tout comme à renforcer la nouvelle branche récemment greffée à un vieil arbre, un nouveau tronc apparaît par l'application de SOI.

   

Nature-1     Plus nous prenons le temps d'examiner minutieusement un sujet,  plus l'intégration par la compréhension nous ferons progresser.

     Par l'usage de la méditation immodéré, qui n'est pas en elle-même bouddhique, nous devons nous entraîner, comme toutes autres athlètes, ici, notre esprit et notre cœur.    

     L'exploration avec différentes aspects de notre pratique spirituelle constitue une forme de méditation. 

   

ref11

 

 

 


    ... contempler la nature, de l'existence, examiner les méthodes dans lesquelles nous pouvons mettre fin à notre souffrance sont déjà des formes de méditations. Ces extraits, eux aussi en sont une. Le processus par lequel nous modifions notre attitude...voilà une forme
de la méditation...

  

wpeace2

 

        

16:09 Écrit par Mimi dans Réflexion | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : dalai-lama |  Facebook |

Commentaires

mimi c'est avec plaisir que je te met en lien sur lumieres de fées

Écrit par : petite fée | 23/03/2009

Touché... ...mille mercis pour votre geste...! c'est agréable...

Écrit par : Mimi Ô Source | 23/03/2009

Les commentaires sont fermés.