06/03/2009

LES AFFLICTIONS «2ÈME PARTIE» (D-L)

Les trois études de la  "Compréhension aquises":

 par l'écoute, par la contemplation et la méditation.

 ( voir 1ère partie le 5 mars les Afflictions chapitre 5)

livre

Extrait du livre "L'art de la compassion" Sa Sainteté LE DALAÏ-LAMA (de Nicholas Vreeland traduit de l'américain par Daniel Roche) ROBERT LAFFONT


P2260097

 

 

P2260099

rubrique-familial

P2250089

                    Le Centre Paramita 

             http://www.centreparamita.org

La philosophie bouddhiste tibétaine.

Les six afflictions mentales racines 

Les afflictions racines ont comme caractéristique de rendre l'esprit agité et non-pacifié. Elles entraînent les actes non-vertueux et sont sources de toutes les souffrances.

1. L'attachement

Cette affliction dérive du désir qui, en relation avec un objet contaminé, a pour effet d'en exagérer les qualités et l'attrait. L'attachement est la cause de tout type de souffrance et crée une insatisfaction continue.

2. L'aversion

Elle rend l'esprit incapable de supporter un objet, une situation ou une personne donnée ou développe le désir de lui faire du mal. Tel le mouvement de la lune décroissante, l'aversion détruit toutes nos vertus jour après jour.

3. L'orgueil

Cette affliction nous conduit à nous croire supérieur aux autres. Une personne orgueilleuse se voit elle-même au sommet de la montagne et regarde les autres comme inférieurs.  La pluie des qualités ne peut s'accumuler au sommet de la montagne de l'orgueil, mais plutôt sur les plaines fertiles de l'humilité.

4. L'ignorance

Elle est un état perturbé de l'esprit confondu sur la nature des phénomènes. Elle est la racine de toutes les afflictions mentales et du samsara. Il y a deux types d'ignorance: l'ignorance de la loi de cause à effet et l'ignorance de la nature de la réalité.

5. Le doute

Le doute consiste en un état mental indécis et qui tire des conclusions erronées sur des points importants tels la loi du karma, les quatre Nobles Vérités ou les trois Joyaux. Si nous entretenons des doutes ou des pensées erronées face à ces sujets, il nous est impossible de progresser sur la voie spirituelle et d'éliminer la souffrance.

6. Les vues fausses

C'est un état affligé de l'intelligence qui perçoit les agrégats du corps et de l'esprit comme étant autonomes ou bien qui développe des conceptions erronées sur cette base, telles que les visions extrêmes du nihilisme ou de l'existentialisme.

 

20:07 Écrit par Mimi dans Réflexion | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dalai-lama |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.